À L’avant-garde du progrès

À L’avant-garde du progrès

L’Institut professionnel de la fonction publique du Canada 1920-2020

By Jason Russell, Translated by Hélène Poulin

Paperback

$34.95

Le 6 février 1920, un petit groupe d’employés de la fonction publique se réunit pour la première fois afin de former une association professionnelle. Un siècle plus tard, l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) est un agent négociateur représentant près de 60 000 travailleurs du secteur public dont les efforts pour le bien collectif améliorent la vie de chaque Canadien.

Publié à l’occasion du 100e anniversaire de fondation de l’IPFPC, À l’avant-garde du progrès dresse le portrait complet de son évolution, de 1920 à aujourd’hui, et lève le voile sur un pan souvent négligé de l’histoire syndicale nord-américaine. L’auteur, Jason Russell, s’appuie sur une abondante collection de sources, dont des documents d’archives et des témoignages de dizaines de membres actuels et passés de l’IPFPC. Marquée par des réussites et semée d’embûches, l’histoire est complexe et racontée avec clarté et modération.

Après des décennies de changements démographiques et générationnels, de booms et de crises économiques et de bouleversements politiques, les membres de l’IPFPC entament les cent prochaines années guidés par la même mission importante que celle qui les a inspirés jusqu’à présent : militer pour une justice sociale et économique pour le bien de tous les Canadiens et Canadiennes.

More by this Author

Reviews

« Dans le contexte de la crise de la COVID-19, À l’avant-garde du progrès arrive à point nommé pour nous rappeler toute l’importance d’avoir et de maintenir une fonction publique professionnelle. Cette histoire, c’est plus que celle d’un syndicat. D’importantes questions sur la capacité, l’autonomie professionnelle et la démocratisation de l’administration sont soulevées tout au long de l’ouvrage, et l’auteur s’attache tout particulièrement aux relations des travailleurs professionnels avec l’État-employeur, le mouvement syndical et la classe ouvrière au sens large. »

– Bryan Evans, professeur au département de politique et d’administration publique de l’Université Ryerson

« Les nombreuses personnalités, communautés et causes mentionnées dans À l’avant-garde du progrès dressent un portrait saisissant du cœur même de tous les syndicats, passés et présents. Puisque la densité syndicale la plus élevée se trouve désormais dans le secteur public, la valeur des associations professionnelles n’a jamais été aussi importante. »

– Dave Bulmer, président, AMAPCEO – Association des employés et employées gestionnaires, administratifs et professionnels de la Couronne de l’Ontario

« En temps de crise, la valeur de la fonction publique professionnelle du Canada est soudain évidente pour tout le monde. Mais en temps “normal”, qu’ils le sachent ou non, les Canadiens sont redevables aux femmes et aux hommes dévoués qui assurent la salubrité de nos aliments et la protection de notre environnement. Je suis très heureux que l’histoire riche et remarquable de l’IPFPC nous soit maintenant racontée. »

– Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada